Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Loisirs / Culture / Personnalités / LOUVET Jean
Actions sur le document

LOUVET Jean

Jean Louvet est né à Moustier-sur-Sambre le 28 mars 1934 et décédé à La Louvière le 29 août 2015.

Licencié en philologie romane de l’Université libre de Bruxelles (1959), Jean Louvet est nommé professeur de français à l’Athénée de Morlanwelz. Influencé par Sartre et par Brecht, sa carrière littéraire commence au début des années ’60. Le Théâtre prolétarien de La Louvière présente, dès 1962, Le train du bon Dieu, sa première écriture (publiée en 1976).
A cette première pièce succéderont, entre autres, L’An I (1963), Mort et résurrection du Citoyen Julien T (1967), Conversation en Wallonie (1978), L’homme qui avait le soleil dans sa poche (1982), Un Faust (1985), Le grand complot (1990), Jacob seul (1991), Un homme de compagnie (1992), Simenon (1994), Le coup de semonce (1995), L’annonce faite à Benoît (1996). Les pièces de Jean Louvet s’inscrivent dans l’histoire, la vie et l’intériorité des êtres. Le réalisme y rejoint le symbolisme et l’allégorie, le poids des idées contraste avec le raffinement de l’écriture. Pour l’auteur et critique Jean-Marie Piemme, les pièces de Louvet ont un ancrage wallon, mais son regard est bien plus large que la société wallonne.
Animateur du Studio-Théâtre à la Louvière depuis 1980, coauteur et promoteur du Manifeste pour la Culture wallonne (1983), Jean Louvet resta longtemps mieux connu en France.
La pièce Conversation en Wallonie, créée en 1976 à Haine-Saint-Pierre, reprise en France en 1990 sous le titre de Au nom du père, puis redécouverte pour la première fois dans son intégralité à l’occasion de l’édition 2001 du Festival de Théâtre de Spa, dans une mise en scène d’Armand Delcampe, avant de tourner dans toute la Wallonie et à Bruxelles avec un succès retentissant est une belle illustration de cette reconnaissance, longtemps retardée, de l’œuvre de Jean Louvet.
Vice-Président de la Société des Auteurs et Compositeurs dramatiques, membre de la Commission des Lettres,  membre du Conseil supérieur d’Art dramatique, membre du Conseil d’administration de Wallonie-Images-Production, Jean Louvet  a été lauréat du prix de la SACD et du prix triennal de Littérature dramatique en 1984 ; en 1990, il a obtenu le Prix André Praga pour l’ensemble de son œuvre. Jean Louvet a reçu le prix du Wallon de l'année 2002. Il a été élevé au rang de chevalier du Mérite wallon en 2011.

Source: Institut Jules Destrée, Charleroi.