Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Loisirs / Folklore / Le Laetare / Le déroulement du Laetare

Le déroulement du Laetare

Le Dimanche: Tout commence le dimanche dès 5 heures du matin. Les Gilles - principaux acteurs du carnaval - se rassemblent les uns après les autres dans les différents quartiers avant de rejoindre le centre ville : c'est le "Ramassage". Retrouvailles, champagne,… contraste d'ombres et de lumières. Des premiers instants surprenants et d'intense émotion. C'est le début d'une longue, très longue journée. Vers midi, les différentes sociétés se rassemblent devant l'hôtel de ville : c'est le "Rondeau" auquel participent également Paysans et groupes costumés. Coiffés de leur imposant chapeau de plumes, les Gilles offrent, pour la première fois, des oranges. Vers 21 heures : le Feu d'artifice, place communale, un grand rendez-vous. Un cocktail de couleurs, de musique et de danse, à voir absolument ! Et la fête continue par un chassé-croisé des différentes sociétés au coeur du centre-ville.

Le Lundi: Dès 10 heures, les Gilles animent le centre ville. Le lundi matin est un moment privilégié des louviérois. Ceux-ci viennent retrouver leurs parents et amis gilles et savourer ensemble le temps de l'apéritif. L'après-midi, dès 16 heures, composé de toutes les sociétés locales, le Cortège démarre de la Place Maugrétout avec à sa tête, les géants D'Jobri et D'Jobrette, symboles folkloriques de la ville. Suivent ensuite les sociétés de fantaisie, les Paysans et, enfin, les sociétés de gilles.Toute la région du centre est mobilisée à ce rendez- vous pour assister à cette sarabande haute en couleurs. Les gilles, coiffés de leur magnifique chapeau de plumes d'autruche colorés à leur souhait ou resplendissant de blancheur, offrent au public des oranges par milliers. Tous les participants terminent ce cortège par un gigantesque rondeau sur la Place Mansart. Enfin, après s'être quelque peu restaurés, les gilles des différentes sociétés animeront le centre-ville pour vivre une deuxième folle nuit de carnaval. A La Louvière, on danse, on chahute,…bref on s'amuse !

Le Mardi: La tradition se marie avec la fantaisie, le Gille côtoie le travesti. Une débauche de couleurs et d'originalité : Clowns, Arlequins Indiens,… Tout le monde est là! Point d'orgue de cette journée : le brûlage des bosses ou plutôt « les » brûlages des bosses qui débutent vers 21 heures devant les locaux de chaque société. Pour symboliser la mort du carnaval, un mannequin en costume de Gille et rembourré de paille est livré aux flammes. Il s'agit d'une tradition typiquement louviéroise. Un spectacle unique et étonnant. Cependant, certaines sociétés lui préfèrent un rondeau aux feux de bengale ou un feu d'artifice. Quoi qu'il en soit, le feu est le dénominateur commun dans tous les cas...
Le carnaval est mort, vive le carnaval… Et vive la dernière nuit du carnaval !