Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ma ville / Enseignement / Enseignement communal / Enseignement fondamental / Immersion linguistique
Actions sur le document

Immersion linguistique

La société évoluant à grande vitesse, la maîtrise d’une langue étrangère est désormais devenue un atout indispensable pour nombre de personnes.

Une attente existe à l’égard d’un meilleur enseignement des langues dans les écoles afin d’améliorer les capacités de communication et d’ouverture.

L'apprentissage par immersion assure l’acquisition progressive d’une langue.

La démarche de l’enseignement immersif consiste à dispenser, oralement et par écrit, les matières du programme dans la langue cible avec un enseignant (qui est un locuteur natif ou qui en a une connaissance équivalente).

Des cours de français sont en outre dispensés par des enseignants francophones, différents donc de ceux enseignant l’anglais ou le néerlandais afin de garantir en parallèle le développement et la maîtrise de la langue maternelle.

Ses objectifs ?

  • La maîtrise des compétences définies dans le Cadre Européen Commun de Référence des Langues (CECRL).
  • La maîtrise des compétences liées à la communication orale et écrite définies dans ce même CECRL.

Ses avantages ?

  • Une garantie pour demain : face à la demande de bilinguisme au niveau professionnel, la maîtrise de la langue est un atout majeur.
  • Une ouverture sur une autre culture et un autre mode de pensée : dans un monde désormais multiculturel, la langue est le mode de transmission de pensées, de cultures, de sensibilités qui nous sont souvent inconnues et qui apportent un réel enrichissement personnel.
  • Un âge idéal : la technique immersive débute en fin de maternel, qui correspond à l’âge idéal pour apprendre plus facilement une langue sans imposer une structure de pensée empruntée à la langue maternelle.
  • Une double filière : la langue d’immersion se présente d’emblée comme un moyen de communication sociale et culturelle. La culture originaire est maintenue tout en apportant à l’enfant, une ouverture sur le monde.

L’expérience au service de l’immersion

Depuis septembre 2000, deux écoles communales se sont lancées dans l'aventure de l'immersion linguistique.

Considérées à l'époque comme des écoles pilotes en matière d'apprentissage des langues, elles bénéficient aujourd'hui d'une riche expérience au bénéfice des petits polyglottes en herbe.

Elles proposent, dès la troisième maternelle, des programmes de cours directement donnés en langue étrangère.

Ainsi, les écoles communales de Besonrieux (rue de Mignault) de Strépy-Bracquegnies (rue de Nivelles et rue Sous-le-Bois) et de Maurage (Place de Maurage) organisent respectivement des cours en anglais et en néerlandais et financés en fonds propres par la Ville de La Louvière.

Elles organisent une immersion partielle : les enfants reçoivent une partie de leur scolarisation dans une seconde langue, par l’oral et par l’écrit.

Dès la 3ème maternelle et jusqu’en 2ème primaire, les enfants reçoivent 12 périodes sur les 24 en langue d’immersion. En 3ème et 4ème année, 10 périodes sur 24. En 5ème et 6ème, 8 périodes.

La langue maternelle et la seconde langue sont présentes dans le curriculum de l’élève dès le début de la mise en œuvre du processus d’immersion.

Le développement du « savoir-être » de l’enfant

De nombreuses études le confirment, l'apprentissage d'une langue étrangère dans de bonnes conditions a des effets bénéfiques sur le développement des compétences dans la langue maternelle et sur le développement des compétences linguistiques.
L’immersion linguistique bien menée ne provoque donc aucun retard dans le développement de la langue maternelle.

Elle développe au travers de voyages ou d’activités collectives, le “savoir-être” de l’enfant, lequel apprendra :

  • à vivre des spécificités culturelles (coutumes et traditions, repères géographiques, etc.) ;
  • à accepter les différences (apprendre le « vivre ensemble » malgré les différences) ;
  • à développer la compréhension, l’écoute, la mémorisation, l’expression orale ;
  • à s’habituer à la résolution de situations-problèmes (souplesse mentale, mobilité conceptuelle) ;