Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Actions sur le document

Ouvrier jardinier

horticulture

La désurbanisation, l’accès facilité à la propriété, la multiplication des jardins voués essentiellement au récréatif, au décoratif, entraîne un accroissement de la demande d’ouvriers capables d’entretenir les parcs et jardins.

L’ouvrier/L’ouvrière travaille sous la responsabilité et la conduite d’un patron ou d’un chef d’équipe et exécute les diverses interventions sur la base des consignes reçues.

Il/Elle ne prend pas les décisions relatives aux choix des espèces et variétés, aux calendriers des interventions, aux choix des produits utilisés qualitativement et quantitativement. Il/Elle possède cependant une autonomie restreinte.

Des contacts avec les entreprises, il apparaît que cet ouvrier/cette ouvrière doit au moins être capable :

  • de maîtriser les gestes techniques simples, de base propres aux différentes interventions sur les végétaux ;
  • d’avoir une connaissance de base de la physiologie des plantes et de la nomenclature;
  • d’être motivé(e) et capable d’assumer sa formation permanente;
  • d’avoir conscience qu’il/elle fait partie d’une entreprise, et du travail en équipe;
  • d’avoir le sens de l’observation permanente afin de déceler rapidement les problèmes qui gênent le développement des plantes;
  • de pouvoir réagir, en utilisant ses acquis, face à une situation, un problème;
  • de s’adapter aux contraintes du métier;
  • de participer à la protection de l’environnement;
  • de respecter le végétal, de respecter les règles de sécurité.

L’ouvrier jardinier/L’ouvrière jardinière est un exécutant/une exécutante qui maîtrise les gestes techniques propres aux diverses opérations qu’il/elle doit effectuer et qui est capable d’expliquer ses interventions.